Exposition Goscinny et le cinéma à la Cinémathèque

Du 4 octobre 2017 au 4 mars 2018 à la Cinémathèque

Tous les événements : Exposition

Par Toutatis, c’est l’exposition de la rentrée !

Passionné par le 7ème art dès son enfance, Goscinny s’est inspiré dans ses bandes dessinées des plus grands chefs d’œuvre du cinéma, du péplum au western en passant par la comédie musicale. Ludique et interactive, ponctuée de costumes et décors, l’exposition met en regard planches originales et extraits de films pour révéler l’importance du cinéma dans le travail de ce scénariste de génie. Au cœur du parcours, la reconstitution des studios Idéfix qu’il a créés, mettra en lumière son vif intérêt pour le cinéma d’animation. 

Chaque samedi après-midi de 15h à 18h, les étudiants de l’école Georges Méliès d’Orly expliquent aux visiteurs les différentes étapes de fabrication d’un dessin animé

40 ans après la mort de leur créateur, Astérix, Lucky Luke, les Dalton, Iznogoud et le Petit Nicolas sont devenus des personnages de cinéma à part entière. Goscinny mérite plus que jamais le surnom affectueux que lui avait donné son ami Gotlib : « Walt Goscinny ».

Une exposition de La Cinémathèque française et La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (Angoulême), en partenariat avec l’Institut René Goscinny.

Obélix sur l'île du plaisir

L'AFCA s'y associe !

A cette occasion, l'AFCA a prêté deux pièces de sa collection en dépôt au Musée-Château d'Annecy: Obélix sur l'île du plaisir et Obélix devant un camp romain exposés à la suite pendant 2 mois et demi afin de préserver leur conservation.

La Lettre de l'AFCA avait également dédié deux articles sur le Studio Idéfix en 2014 et 2015 en interrogeant l'animateur Patrick Cohen sur les coulisses de cette aventure.

Premier studio français d’envergure après l’expérience des Gémeaux fondés par Paul Grimault et André Sarrut (1936-1951), et des films Jean Image (1948-1989), le studio Idéfix est ouvert en 1974 par le scénariste René Goscinny, le dessinateur Albert Uderzo et l’éditeur Georges Dargaud. Il compte deux films à son actif : Les Douze travaux d’Astérix (1976) et La Ballade des Dalton (1978), puis ferme ses portes à la mort de Goscinny. L’animateur Patrick Cohen participa à cette aventure. Après un premier épisode racontant la création et les premiers moments du studio, il nous livre un nouveau récit inédit de ses coulisses.

Informations pratiques

Exposition du 4 octobre 2017 au 4 mars 2018 à la Cinémathèque française à Paris

51 Rue de Bercy, 75012 Paris 

M° Bercy Lignes 14 et 6

Tarifs : de 5,50€ à 11€

Horaires : du lundi au vendredi de 12h à 19h sauf jeudi nocturne jusqu'à 21h

Samedi-dimanche de 11h à 20h

Fermé le mardi, le 25 décembre et le 1er janvier

Retrouver toute la programmation sur le site de la Cinémathèque

Visites spéciales

Visites ateliers du samedi 12 € - Durée 2h30

Tous les samedis, les enfants peuvent participer à des ateliers pour prolonger la découverte de l’exposition.

Animation - Studio Idéfix - Les samedi de 15h à 18h

Les étudiants en cinéma d’animation de l’école Georges Méliès d’Orly viendront chaque samedi expliquer aux visiteurs les différentes étapes de fabrication d’un dessin animé

Visite guidée 12 € - Les samedis et dimanches à 15h30

Les visiteurs découvriront entre autres l’importance du cinéma d’animation tel qu’il fut pratiqué par Goscinny et son équipe au sein de l’aventure des Studios Idéfix