Étude du CNC : Le marché de l’animation en 2017

Le Centre national du cinéma et de l’image animée a réalisé, pour la dixième année consécutive, une étude sur le marché de l’animation en France. Découvrez un récapitulatif de la situation de l'animation française ! 

Toutes les brèves : Le monde de l'animation

L'emploi et le secteur de l'animation

Quelques chiffres

  • Plus de 6 200 emplois dans le secteur de l’animation en 2016 
  • Sur la période création de 2 300 emplois supplémentaires et plus 700 emplois en 2016 

Un secteur jeune mais encore très masculin

Les hommes représentent 68 % des techniciens intermittents en 2016 mais il est à souligné que la présence des femmes se renforce sur les postes permanents ! On remarque également une légère progression sur la place des femmes en CDDU (32 % en 2016 contre 30 % en 2005).


Concernant l'âge, 75 % des techniciens intermittents ont moins de 40 ans en 2016... L'animation est donc un secteur jeune qui promet une belle énergie pour les futures créations !

Entrées en salles des films d'animation

En 2017, les films d'animation représentent 31,0 millions d’entrées (16,3 % des entrées des films inédits) en France ! 

Au niveau international, la France se place juste après les Etats-Unis en totalisant presque 10% des entrées de films d'animation au niveau mondial. D'ailleurs, l’animation concentre 40 % des ventes de programmes audiovisuels français en 2016. Il faut rappeler que l’international est à l’origine de 84 % des entrées des films d’animation français en 2016. 

Sur la période 2008-2017, les films d'animation français réalisent plus de la moitié (56,2 %) de leurs entrées à l'étranger, chiffre considérable. L'animation française s'exporte donc très bien. 

Néanmoins l'animation a aussi sa place sur nos écrans de télévision. En 2017, les chaînes nationales diffusent 14 674 heures d’animation sur l’ensemble de la journée soit +4,4 % par rapport à 2016. Le volume de programmes français augmente (+15,0 %) alors que l’offre de programmes européens non français (-4,9 %), américains (-8,4 %) et d’autres nationalités (-2,0 %) est en baisse. 

Les meilleures audiences TV d’animation sont réalisées par des programmes français : Astérix le domaine des dieux pour les œuvres cinématographiques et Tu mourras moins bête pour les séries télévisées !

Le public du film d'animation

En 2017, les 3-14 ans représentaient 43,1% du public des films d'animation. Ils restent donc la cible prioritaire des films d'animation. Néanmoins, juste derrière, les 25-49 ans représentent 29,1% du public des films d'animation ! L'animation pour adultes a donc de belles perspectives devant elle.

 ©CNC

Plus d'informations

Consultez l'étude complète ici