Minoïe

De : Jean Jabely, Philippe Landrot

Pays : France

Année :

Catégorie : Long métrage

Durée :

Technique : Dessin

Production : Dovidis, Marubeni, Antenne 2, Les Productions du Tigre

Distribution : Les Productions du Tigre (VHS 1981)

Image du film "Minoïe".

Résumé du film Minoïe

Sur l'océan existent les Iles heureuses. Sur la plus petite, ses habitants vivent de fruits et de poissons. Sur l'autre, la grande, des hautes tours recouvrent un sol d'où on extrait de riches matières. 

Là, rien ne pousse : les oiseaux sont mécaniques et les plantes en matière plastique. De toutes façons, le Prince est totalement allergique à la nature. L'ordre règne grace à des caméras-espions qui détectent immédiatement la moindre opposition. Il est aidé dans sa tache par le Grand Ordonnateur, prolongement humain du Grand Ordinateur et par Madame Astrac, l'astrologue officielle. 

Or le Prince veut se marier. Ses conseillers ont déjà repoussé nombre de candidates, quand le Prince découvre, par le truchement d'une de ses caméras, une jeune fille : Minoïe.

Fiche technique du film Minoïe

Dialogues : Jean Jabely
Coréalisation : Philippe Landrot

Animation : Philippe Landrot, Alberto Ruiz, Jean-Pierre Pernaton
Traçage et gouachage : Gisèle Bonnin, Laure Quorian, Franck Jabely

Montage : Marie-France Coquelet

Interprétation : Paule Emanuele (Madame Astrac l’astrologue), Monique Thierry (Minoïe), René Arrieu (le père), Roger Carel (le grand Amiralissime), Pierre Guillermo (Tom), Francis Lax (le grand Ordonnateur), Yves-Marie Maurin (le père pêcheur), Henri Virlojeux (le prince), Albert Augier (le grand marche-pied occulte)

Musique : François de Roubaix, Francis Personne

80 minutes, couleurs (Eastmancolor), visa n° 41.643 

Date d’achèvement : 1979. 

Date de sortie : 20 décembre 1981.