La résistible ascension du cinéma d’animation.

Socio-genèse d’un cinéma-bis en France (1950-2010)

de Cécile Noesser

Toutes les brèves : Le monde de l'animation Infos AFCA

Ce livre décrit la trajectoire esthétique, économique et sociale du cinéma d’animation français dans son deuxième demi-siècle d’existence. C’est au cours de cette période qu’il se constitue comme champ artistique, aboutissant enfin à une reconnaissance tardive et relative, encore très peu renseignée. Son autonomisation contrariée opère par avancées et reculs successifs : d’un art d’avantgarde, puis underground, au dessin animé pour la jeunesse, jusqu’à la configuration actuelle qui met au premier plan le long métrage en salles.

Au début des années 1980, la mise en place d’une politique publique modifie radicalement le paysage de l’animation, dont le système d’organisation passe de la corporation au marché créé et régulé par l’État. L’analyse du paysage de l’animation français permet de tracer des courants artistiques intimement liés à ces nouvelles règles du jeu.

Il s’agit de l’élaboration d’un véritable modèle français : une construction originale et mixte, entre le privé et le public, entre le court métrage underground et le dessin animé pour enfant, entre la voix de l’auteur et la norme institutionnelle, entre les canaux télévisés et les salles de cinéma.

L’AUTEURE

Cécile Noesser, après des études de lettres et de sociologie, soutient sa thèse de sociologie à l’Université Paris III Sorbonne nouvelle en 2013. Parallèlement, elle est depuis 2009 coordinatrice du Festival national du film d’animation et de l’Observatoire, à l’Association française du cinéma d’animation (AFCA) ; en 2013, elle devient également responsable du Pôle Ressources et édition de l’AFCA.

Livre édité aux éditions l'Harmatan

Collection : Logiques sociales

 • 33 € • 318 pages