Festival de Cannes - du 11 au 22 mai 2016

Toutes les brèves : Le monde de l'animation Evénements

Les films d'animation à Cannes

Une belle place donnée à l'animation cette année !

Trois longs métrages d'animation réalisés par des auteurs déjà reconnus dans le secteur de l'animation pour leurs courts métrages, sont cette année sélectionnés au Festival de Cannes : Michaël Dudok de Wit (Le Moine et le poisson, Father and daughter), Claude Barras (Chambre 69, Sainte Barbe) et Sébastien Laudenbach (Vasco, Daphné ou la belle plante). 

La Quinzaine des réalisateurs, la Semaine de la critique et la Cinéfondation proposent également cette année une sélection de courts métrages d'animation. On regrette néanmoins leur absence dans la liste des films qui concourent à la Palme d'or du court métrage. 

UN CERTAIN REGARD

La Tortue rouge

 de Michaël Dudok de Wit

1er long-métrage, première mondiale

France - Belgique | 2016 | 80' | Fiction, Animation

Production : Studio Ghibli, Wild Bunch, Why Not Productions

Distribution : Wild Bunch Distribution

Synopsis : A travers l'histoire d'un naufragé sur une île déserte tropicale peuplée de tortues, de crabes et d'oiseaux, La Tortue rouge raconte les grandes étapes de la vie d'un être humain.

Sortie en salles le 29 juin 2016

Visuel tiré du film La Tortue rouge de Michaël Dudok de Wit

QUINZAINE DES REALISATEURS

Ma vie de courgette

de Claude Barras

1er long-métrage, première mondiale

France - Suisse | 2016 | 66' | Fiction, Animation

Production : Rita Productions, Blue Spirit Productions, Gebeka Films, KNM

Distribution : Gébéka Films

Synopsis : Courgette n’a rien d’un légume, c’est un vaillant petit garçon. Il croit qu’il est seul au monde quand il perd sa mère. Mais c’est sans compter sur les rencontres qu’il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants. Simon, Ahmed, Jujube, Alice et Béatrice : ils ont tous leurs histoires et elles sont aussi dures qu’ils sont tendres. Et puis il y a cette fille, Camille. Quand on a 10 ans, avoir une bande de copains, tomber amoureux, il y en a des choses à découvrir et à apprendre. Et pourquoi pas même, être heureux.

Sortie en salles le 19 octobre 2016

Trois courts métrages d'animation

  • Decorado d'Alberto Vazquez (Espagne, France)
  • Happy End de Jan Saska (FAMU, République tchèque)
  • Listening to Beethoven de Garri Bardine (Russie)

PROGRAMMATION ACID

La Jeune fille sans mains

de Sébastien Laudenbach

1er long-métrage, première mondiale

France | 2016 | 76' | Fiction, Animation

Production : Les Films Sauvages

Distribution : Shellac

Synopsis : Adapté d’un conte peu connu des frères Grimm, La Jeune fille sans main est un long-métrage d’animation narrant la trajectoire d’une jeune fille qui, privée de ses possibilités d’action par son père qui lui a coupé les mains, doit apprendre à se débrouiller seule.

Visuel tiré du film de Sébastien Laudenbach : La Jeune fille sans mains

SEMAINE DE LA CRITIQUE

Sur 10 courts métrages sélectionnés, un court métrage d'animation

  • Superbia de Luca Tóth (Hongrie)

CINEFONDATION

4 films d'animation sur 18 films d’étudiants sélectionnés :

  • Ailleurs de Mélody Boulissière (ENSAD, France)
  • The Noise of Licking de Nadja Andrasev, (MOME, Hongrie)
  • The Alan dimension de Jac Clinch (National Film and Television School, Royaume-Uni)
  • Bei Wind und Wetter de Remo Scherrer (Haute école de Lucerne, Suisse)