Le Prix Emile-Reynaud

Une reconnaissance pour les auteurs français du cinéma d'animation

Ce prix, attribué par les adhérents de l’AFCA depuis 1977 à un court métrage d'animation français, est à la fois un hommage au pionnier de l’animation que fut Émile Reynaud et une reconnaissance de filiation entre son travail et celui des nouveaux créateurs.  

Prix-passerelle entre les générations et les époques de l’animation, cette récompense est une trace, un témoignage de la production de l'animation française à une époque donnée.

Jusqu’en 2012, ce prix était remis dans le cadre du Festival national du film d’animation organisé par l’AFCA à Marly-le-Roi (Ile-de-France), puis à Auch (Gers) et enfin à Bruz (Bretagne), après un vote des adhérents assistant au festival parmi les films professionnels en compétition.

Depuis 2013, l’AFCA a souhaité donner une nouvelle visibilité à ce prix. Les adhérents ont désormais la possibilité de visionner une sélection de films sur une plate-forme dédiée et de voter pour leur coup de cœur.

Depuis, le Prix Emile-Reynaud est décerné chaque année à l’occasion d’une soirée spéciale durant la Fête du cinéma d’animation, le 28 octobre. 

Les prix Emile-Reynaud depuis 1977

2016 : La Chambre vide de Dahee Jeong

2015 : Le Repas dominical de Céline Devaux

2014 : Daphnée ou la belle plante de Sébastien Laudenbach et Sylvain Derosne

2013 : Mademoiselle Kiki et les Montparnos d’Amélie Harrault

2012 : Oh Willy… d’Emma de Swaef et Marc Roels

2011 : Bisclavret d’Emilie Mercier

2010 : Je criais contre la vie. Ou pour elle de Vergine Keaton

2007 : Bonsoir Monsieur Chu de Stéphanie Lansaque et François Leroy

2005 : Riba d’Yves Dalbiez, Élise Garcette et Laurent Leleu ; L’Éléphant et les quatre aveugles de Vladimir Petkevitch 

2003 : Biotope de Merwan Chabane

2001 : Au premier dimanche d’août de Florence Miailhe

1999 : La Leçon de choses de Juliette Loubières

1996 : La Grande Migration de Iouri Tcherenkov

1994 : La Vie secrète d’Emile Frout de Serge Ellisalde

1992 : Hammam de Florence Miaïlhe

1990 : Le Balayeur de Serge Elissalde

1989 : Le Prince et la Princesse de Michel Ocelot ; Miséricorde de Bruce Krebs et Pierre Veck

1988 : Mendrol de François Bruel

1987 : Journée faste de Benoît Razy

1986 : Déobernique de Célia Canning et Raymond Gourrier

1985 : Cruelle destinée de Canning et Raymond Gourrier

1984 : L’Invité de Guy Jacques

1979 : Oiseau de nuit de Bernard Palacios

1977 : La Tête d’Emile Bourget